Port du masque : les Toulousains se relâchent-ils ?