“On ne croit pas aux miracles, mais aux aides sur le terrain au quotidien”