Le professeur Delfraissy aurait subi “une pression politique” au sujet de l’hydroxychloroquine