“Le nez rouge et purulent des manipulateurs” : la lettre cinglante du docteur toulousain Marty contre Bigard et Lalanne